Des filles en aident d’autres à surmonter les obstacles des règles

14 Mai 2018
Retour aux news

"Notre objectif est de donner aux femmes une éducation en matière de santé sexuelle et de fabriquer des serviettes hygiéniques écologiques qui soient durables et hygiéniques pour les aider à gérer leurs règles; redonner aux femmes et aux filles leur dignité et leur liberté."

Imaginez que pendant une semaine chaque mois, vous soyez chassées de chez vous et inapte à préparer la nourriture. C'est la réalité à laquelle Nirmala Shrestha est confrontée dans le cadre de son travail sur l’hygiène menstruelle.

Elle est éclaireuse du district de Sindhupalchok au Népal et contribue à apporter de l'éducation et des fournitures sanitaires aux filles et aux femmes dans les communautés éloignées.

L'hygiène menstruelle est un véritable obstacle pour les filles, pas seulement au Népal mais dans toutes les parties du monde. Le manque de connaissances, d'installations, de fournitures sanitaires et la stigmatisation créent des obstacles pour les filles et limitent leur potentiel.

L' Association mondiale des Guides et des Eclaireuses (AMGE), la voix de 10 millions de filles dans 150 pays, veut réduire la honte autour des règles et les barrières rencontrées par les filles et les jeunes femmes.

Nirmala est juste une éclaireuse ou une guide qui a identifié les problèmes d'hygiène menstruelle dans sa propre communauté et travaille à les réduire. Sa région est un endroit vallonné et isolé au centre du Népal. Elle est adossée à la Chine et a été durement touchée par les récents séismes du pays.

Selon elle, il existait une mythologie importante autour des règles qui dictait la façon dont les femmes et les filles étaient traitées. "Quand les filles sont en période de règles, elles font face à différents problèmes ", a indiqué Nirmala. "Les filles ne sont pas admises dans la cuisine. Elles n’ont pas le droit de toucher les fruits ou les plantes. " Ne pas être autorisées à entrer dans une cuisine signifiait que beaucoup ne mangeaient pas correctement. Il pouvait aussi arriver qu'elles dorment seules, souvent à l'extérieur de leur domicile, jusqu'à ce qu'elles aient fini de saigner. Elle a signalé que beaucoup d’entre elles, dans les villages ruraux, en particulier les écolières et les femmes pauvres, manquaient d’installations sanitaires propres et de produits appropriés. 

L'AMGE en appelle à toutes les écoles, toutes les communautés et tous les lieux de travail pour créer des cultures où la menstruation ne serait pas honteuse. L'AMGE fait également appel aux écoles et aux lieux de travail pour fournir aux filles des toilettes hygiéniques, avec de l'eau courante propre et des stalles privées avec des portes verrouillables pour l'intimité et la dignité. Pour garantir que les filles puissent accéder à leur droit fondamental à l'éducation, les écoles devraient également fournir des produits menstruels. Aucune fille ne devrait être forcée de sauter des cours parce qu'elle n'a pas les moyens d'acheter ces articles. 

Nirmala veut défier ces barrières en distribuant des protections hygiéniques et une éducation sexuelle de base. D’après elle, les femmes souffraient souvent pendant leurs règles mais elle voulait les aider à se sentir libres. "Notre objectif est de donner aux femmes une éducation en matière de santé sexuelle et de fabriquer des serviettes hygiéniques écologiques qui soient durables et hygiéniques pour les aider à gérer leurs règles ; redonnant ainsi aux femmes et aux filles leur dignité et leur liberté. "

Elle contribue également à la mise en œuvre d'un programme d'éducation sur la santé publique visant à remettre en question les attitudes négatives à l'égard de la menstruation.

La directrice de l'innovation mondiale de l'Unicef, Cynthia McCaffrey, a déclaré que U-Report atteignait cinq millions de jeunes dans 41 pays. “ Sur la plate-forme, quarante pour cent des filles et des jeunes femmes soulignent régulièrement les problèmes et reçoivent des informations sur l'hygiène menstruelle.” Selon elle, “U-Report aide à combler le fossé entre la recherche et la pratique en rassemblant les voix des filles qui veulent vraiment agir et rompre le silence autour de la menstruation.”


Plus de news
Partager cette page