Donner la parole aux filles et aux jeunes femmes originaires de communautés sous-représentées

22 Juillet 2020
Retour aux news

Dans le cadre d’un nouveau partenariat, nous collaborons avec GenU et l’outil U-report de l’UNICEF, avec le soutien de la Fondation UPS, pour autonomiser les filles et les jeunes femmes au sein de communautés sous-représentées.

Ce partenariat a pour but de travailler avec le réseau de l’AMGE composé de 10 millions de filles, de jeunes femmes et de bénévoles originaires de 150 pays et tirer profit de notre expertise dans le domaine de l’éducation non formelle afin d’aider les filles et les jeunes femmes dans des communautés sous-représentées. Il est soutenu par la Fondation UPS, a recours à l’outil U-Report de l’UNICEF, un outil gratuit pour la participation de la jeunesse depuis les communautés, et va utiliser les données et les idées de la GenU pour lancer et guider le débat international sur l’autonomisation des jeunes femmes.

Le programme va initialement permettre aux jeunes femmes de cinq pays, le Rwanda, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Mexique et l’Inde, d’accéder à une éducation non formelle de qualité et aux opportunités qui en découleront. Notre objectif est de faire avancer la parité des genres en travaillant directement au niveau des pays, en rassemblant les idées d’un large groupe de jeunes au travers de sondages U-Report et en utilisant ces données pour plaider pour un changement positif pour les filles et les jeunes femmes.

_MG_7953.JPG

« À l’AMGE, nous sommes convaincu·e·s que ce partenariat a le potentiel d’avoir un réel impact sur les filles et les jeunes femmes au niveau international. En travaillant avec GenU, l’outil U-Report de l’UNICEF et la Fondation UPS, nous avons pour objectif non seulement de travailler en étroite collaboration au niveau national, mais aussi d’assurer que ce travail donne la parole aux filles et aux jeunes femmes au niveau international. Nous voulons collecter un grand nombre de preuves qui aideront à l’implication et l’autonomisation des jeunes femmes et qui pourront être mobilisées sur la scène internationale. » Imogen Fitzpatrick, Responsable des partenariats stratégiques de l’AMGE.

Instagram pic.JPG

Plus d’informations sur ce programme

L’AMGE va travailler avec GenU, des filles et des jeunes femmes, pour donner un nom à ce programme. Ce processus sera entièrement mené par les filles et sera lancé en accord avec la deuxième phase du programme, en même temps que l’introduction de demandes de subventions pour étendre le travail à d’autres pays autour du monde.

Pour lire le communiqué de presse en entier (en anglais), cliquez ici

Pour plus d’informations, veuillez contacter Sophie.Rymer@wagggs.org

Plus de news
Partager cette page