Global Youth Mobilization for Generation Disrupted

14 Décembre 2020
Retour aux news

Les plus grandes organisations de jeunes au monde – qui réunissent 250 millions de membres – et l’OMS lancent une mobilisation mondiale pour réagir face aux incidences néfastes de la COVID-19 sur les jeunes

Aujourd’hui, une mobilisation de la jeunesse sans précédent a été lancée au niveau mondial en vue d’investir dans des solutions et des actions pilotées par des jeunes pour faire face à la COVID-19 et d’intensifier celles-ci. Cette initiative a été lancée par une alliance des plus grands mouvements et organisations de jeunes au monde, avec la collaboration de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de la Fondation pour les Nations Unies. 

La Mobilisation mondiale de la jeunesse en soutien à une génération déstabilisée est conduite par six grandes organisations de jeunes (« Big 6 Youth Organizations » ou « Big 6 »), à savoir : l’Union chrétienne de jeunes gens, l’Union chrétienne des jeunes femmes, l’Organisation mondiale du mouvement scout, l’Association mondiale des guides et des éclaireuses, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et le Prix international du duc d’Édimbourg. Ces organisations, qui réunissent plus de 250 millions de jeunes, ont pour objectif d’aider les jeunes à mettre en place des actions destinées à transformer l’impact de la pandémie. 

Dans le cadre de cette mobilisation, un Sommet mondial de la jeunesse sera organisé en avril 2021. En outre, un fonds de US $5 millions sera débloqué pour soutenir des organisations de jeunes au niveau local et national, ce qui inclut des subventions pour appuyer la recherche de solutions par les jeunes et un programme visant à intensifier les mesures de riposte existantes.

Les dirigeants de l’OMS, des Big 6 et d’organisations de jeunes du monde entier appellent les États, les entreprises et les dirigeants politiques à soutenir l’action de la Mobilisation mondiale de la jeunesse et à s’engager à investir dans l’avenir des jeunes. Ces mesures offriront un appui direct aux jeunes œuvrant à l’échelon local, l’objectif étant de les aider à relever certains des défis sanitaires et sociétaux les plus urgents nés de la pandémie.

« C’est un honneur pour l’OMS de se joindre à ce mouvement mondial véritablement prometteur et puissant destiné à mobiliser les jeunes du monde entier et à leur donner des moyens d’action, afin qu’ils soient l’élément moteur du rétablissement face à la COVID-19 », a affirmé le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « Se rallier aux Big 6 et à la Fondation pour les Nations Unies offre à l’OMS, ainsi qu’au monde entier, l’occasion unique d’apprendre de l’expérience de centaines de millions de jeunes et de s’inspirer des solutions durables qu’ils ont à offrir pour aider les communautés à mieux se remettre de la pandémie », a-t-il ajouté.

Tandis que les effets directs de la pandémie sur la santé des jeunes ont généralement été moins graves que ses effets directs sur la santé des personnes plus âgées, les jeunes sont touchés de façon disproportionnée par les incidences à long terme de celle-ci. Ces incidences incluent l’interruption de la scolarité, l’incertitude économique, la perte ou le manque de possibilités d’emploi, les effets sur la santé physique et mentale et les traumatismes causés par la violence domestique. Par exemple, des troubles anxieux provoqués par la COVID-19 ont été détectés chez près de 90 % des jeunes, plus d’un milliard d’élèves dans presque tous les pays ont été touchés par la fermeture des écoles et un jeune sur six dans le monde a perdu son emploi pendant la pandémie.

Dans le même temps, les jeunes sont également à l’origine du changement et de la mise en place de solutions pour faire face à la COVID-19, ce qui se traduit par des initiatives au niveau local et des actions bénévoles, les jeunes apportant par exemple un premier soutien ainsi que de la nourriture et des vivres aux personnes dans le besoin. La Mobilisation mondiale de la jeunesse permettra d’attirer l’attention sur la nécessité urgente de trouver des solutions pour soutenir les jeunes et de mettre en valeur le rôle essentiel que jouent les jeunes dans leurs communautés pour contrer les effets de la pandémie. 

« Nous sommes fiers de faire équipe avec l’OMS pour fournir des ressources et des financements destinés à aider des millions de jeunes dans le monde à relever les défis liés à la COVID-19 au niveau local », ont affirmé les dirigeants des Big 6 dans une déclaration conjointe. « La mobilisation permettra d’apporter un soutien financier direct aux organisations nationales et internationales de jeunes, ainsi qu’une aide directe en matière de programmes. Nous sommes convaincus que les jeunes ont les clefs pour résoudre les problèmes qu’ils rencontrent ; en leur offrant une tribune mondiale et en favorisant, au niveau national, la mise en place de projets qui leur sont destinés, nous pouvons laisser s’exprimer librement leurs compétences et leur enthousiasme, ainsi que leur désir d’œuvrer au bien dans leurs communautés », ont-ils ajouté. 

Bénéficiant de l’appui du Fonds de solidarité pour la riposte à la COVID-19 de l’OMS et du soutien financier de la Fondation pour les Nations Unies, la Mobilisation mondiale de la jeunesse se caractérise par un partenariat stratégique avec l’OMS et son Conseil de la jeunesse récemment établi. Y prendront part d’autres organismes des Nations Unies et différents partenaires, marques et défenseurs de grande notoriété au niveau mondial, de la FIFA à YOUNGA by BridgingTheGap Ventures. Dans ce cadre, un conseil de la jeunesse regroupant des personnes influentes sur les réseaux sociaux verra le jour, ainsi qu’une plateforme d’influence. L’initiative, organisée en consultation avec des jeunes du monde entier, sera dirigée par des jeunes, axée sur les communautés, fondée sur des données probantes et associera différentes communautés reposant sur une participation et une contribution significatives des jeunes.

À propos des Big 6 

Créées en 1996, les Big 6 regroupent des organisations internationales de premier plan au service des jeunes. Elles comprennent les cinq plus grands mouvements de jeunes au monde, à savoir : l’Union chrétienne de jeunes gens, l’Union chrétienne des jeunes femmes, l’Organisation mondiale du mouvement scout, l’Association mondiale des guides et des éclaireuses et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), ainsi que le Prix international du duc d’Édimbourg, qui est un programme de premier plan pour le développement des jeunes. Ensemble, les Big 6 bénéficient de la participation active de plus de 250 millions de jeunes, et ont contribué à l’autonomisation de plus d’un milliard de jeunes au cours du siècle dernier. Pour en savoir plus, consultez le site Web www.bigsix.org.

Pour répondre aux défis uniques auxquels sont confrontés les jeunes aujourd’hui, et pour accompagner le lancement de la Mobilisation mondiale de la jeunesse, les Big 6 ont publié un nouveau document d’orientation intitulé Young People Championing Post-Pandemic Futures (Les jeunes comme fers de lance de l’après-pandémie). Ce document est un appel conjoint à l’action au nom des 250 millions d’enfants et de jeunes qui sont membres des Big 6 et contient des recommandations relatives à l’enseignement, à l’emploi, à la santé mentale et à l’inclusion numérique. Vous pouvez consulter le rapport complet et les appels à l’action à l’adresse suivante : bigsix.org.

À propos de l’Organisation mondiale de la Santé 

L’Organisation mondiale de la Santé est l’organisme chef de file en matière de santé dans le système des Nations Unies. Fondée en 1948, l’OMS collabore avec 194 États Membres, dans six Régions et dans plus de 149 bureaux, pour promouvoir la santé, préserver la sécurité mondiale et servir les populations vulnérables. Notre objectif pour 2019-2023 est de faire en sorte qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficient de la couverture sanitaire universelle, qu’un milliard de personnes supplémentaires soient mieux protégées face aux situations d’urgence et qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficient d’un meilleur état de santé et d’un plus grand bien-être. Pour obtenir des données actualisées sur la COVID-19 et des conseils de santé publique afin de vous protéger contre le coronavirus, veuillez consulter le site Web www.who.int et suivez l’OMS sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, Pinterest, Snapchat, YouTube et Twitch

À propos de la Fondation pour les Nations Unies 

La Fondation pour les Nations Unies rassemble des idées, des personnes et des ressources pour aider les Nations Unies à favoriser le progrès mondial et à s’attaquer à des problèmes urgents. Elle collabore pour apporter un changement durable et innover afin de relever les plus grands défis de l’humanité. Pour en savoir plus, consultez le site Web suivant : www.unfoundation.org

À propos du Fonds de solidarité pour la riposte à la COVID-19 

Pour soutenir les activités menées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires pour faire face à la COVID-19 à l’échelle mondiale, la Fondation pour les Nations Unies a participé à la création du Fonds de solidarité pour la riposte à la COVID-19, qui a permis de recueillir plus US $238 millions pour mener, partout dans le monde, des activités vitales de prévention, de détection et de riposte face à la COVID-19.  Pour en savoir plus sur le Fonds de solidarité pour la riposte à la COVID-19 de l’OMS, consultez le site Web suivant : www.covid19responsefund.org.

Plus de news
Partager cette page