Sondage 1 : Sur quels problèmes entre les hommes et les femmes U-Report devrait-il se focaliser ?

Sondage 1 : Sur quels problèmes entre les hommes et les femmes U-Report devrait-il se focaliser ?

Pour annoncer notre nouveau partenariat avec U-Report, l'AMGE a demandé à des U-Reporters sur quels problèmes entre les hommes et les femmes ils voulaient s'exprimer.

Questions du sondage

  1. Sur quels problèmes entre les hommes et les femmes avez-vous le plus envie de vous exprimer ?
  2. Là où vous vivez, selon que l'on est un garçon ou une fille, y a-t-il une différence dans les opportunités offertes ?

U-Report Poll 1 ONE USE ONLY

Crédit photo : site web U-Report, octobre 2016

Allez au sondage en live sur le Site web U-Report pour visionner les derniers chiffres et données.

 Résultats

Plus de 700 U-Reporters ont répondu à notre premier sondage, dont 36 % à parts égales entre les garçons et les filles ont déclaré que la question de  l'estime de soi et de la confiance en son corps était leur priorité principale, suivie de près par celle de la violence à l'encontre des filles, avec 28 % des votes répartis à égalité entre les garçons et les filles.


Ce que les guides et les éclaireuses nous ont appris à travers U-Report

Les filles sont supposées être plus faibles que les garçons, elles sont plus susceptibles de subir des violences sexuelles, des sévices liés à la dot ou d'être moins payées pour leur travail. U-Reporters guides et éclaireuses.

Comment nous avons utilisé les données

L'AMGE a recueilli ces informations auprès des U-Reporters pour focaliser son prochain sondage plus spécifiquement sur la manière dont les guides et les éclaireuses procèdent pour mettre fin à la violence à l'encontre des filles. Le but étant de célébrer ce travail à l'occasion de la Journée internationale des filles le 11 octobre.

Nous avons aussi partagé ces informations avec les U-Reporters, ainsi que les guides et les éclaireuses via les médias sociaux, donc n'oubliez pas de suivre l'AMGE sur Facebook et Twitter.

Ce que vous pouvez faire maintenant

  1. Vous inscrire comme U-Reporter en envoyant le mot "JOIN" vers U-Report sur Facebook Messenger ou en le tweetant sur @UReportGlobal.
  2. Envoyer le message "GIRLS" (FILLES) vers U-Report via Facebook Messenger ou le tweeter sur @UReportGlobal pour vous joindre au sondage sur la violence à l'encontre des filles et partager ce que vous entreprenez pour la combattre.
  3. En apprendre davantage sur notre programme Libre d'être Moi, afin de développer vos capacités à surmonter les défis relatifs à l'estime de soi et à la confiance en son corps.
  4. En apprendre davantage sur notre programme Stop à la violence pour qu'un murmure se transforme en cri et devenir des leaders œuvrant à l'éradication de la violence sexiste dans votre foyer, à l'école, dans votre communauté et votre pays.

Ce que les guides et les éclaireuses nous ont appris à travers U-Report

Les filles sont supposées être plus faibles que les garçons, elles sont plus susceptibles de subir des violences sexuelles, des sévices liés à la dot ou d'être moins payées pour leur travail.

U-Reporters guides et éclaireuses.

Comment nous avons utilisé les données 

 L'AMGE a recueilli ces informations auprès des U-Reporters pour focaliser son prochain sondage plus spécifiquement sur la manière dont les guides et les éclaireuses procèdent pour mettre fin à la violence à l'encontre des filles. Le but étant de célébrer ce travail à l'occasion de la Journée internationale des filles le 11 octobre.  

Nous avons aussi partagé ces informations avec les U-Reporters, ainsi que les guides et les éclaireuses via les médias sociaux, donc n'oubliez pas de suivre l'AMGE sur Facebook et Twitter.  

Ce que vous pouvez faire maintenant  

  1. Vous inscrire comme U-Reporter en envoyant le mot "JOIN" vers U-Report sur Facebook Messenger ou en le tweetant sur @UReportGlobal. 
  2. Envoyer le message "GIRLS" (FILLES) vers U-Report via Facebook Messenger ou le tweeter sur @UReportGlobal pour vous joindre au sondage sur la violence à l'encontre des filles et partager ce que vous entreprenez pour la combattre. 
  3. En apprendre davantage sur notre programme Libre d'être Moi, afin de développer vos capacités à surmonter les défis relatifs à l'estime de soi et à la confiance en son corps. 
  4. En apprendre davantage sur notre programme Stop à la violence pour qu'un murmure se transforme en cri et devenir des leaders œuvrant à l'éradication de la violence sexiste dans votre foyer, à l'école, dans votre communauté et votre pays.

Partager cette page