Déléguées à distance

Maria (Andrea) Amador Ruiz Velasco, 24 ans, Mexique

Je suis impliquée dans le guidisme depuis 17 ans. Je connais. Cela semble long, mais comme on le dit souvent, le temps passe vraiment vite quand on s'amuse.

Tous les samedis à nos réunions de guides, nous travaillons sur des sujets tels que l'estime de soi, le caractère, le travail d'équipe et le leadership. Jusqu'à récemment, je n'avais pas remarqué l'impact énorme que le guidisme avait eu sur ma vie.

La semaine dernière, j'ai eu plusieurs entretiens professionnels et dans chacun d’eux, on m'a demandé quelles étaient mes forces et mes faiblesses.

J’ai été frappée par le fait que mes forces étaient le travail d'équipe, le leadership et une bonne estime de soi. Ce mouvement incroyable a influencé positivement ma personnalité et m'a aidée à devenir qui je suis.

Certains de mes sujets préférés sont l'environnement, l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, qui sont étroitement liés aux programmes de l'AMGE.

Cette année, j'ai l'opportunité d'être déléguée à distance à la CSW.

Au Mexique, l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes ont encore un long chemin à parcourir et je veux contribuer autant que possible à améliorer cette situation.

Chaque pays a ses propres problèmes, mais lorsque le genre y est associé, ces problèmes sont similaires ; comme l'écart de rémunération entre les sexes, les rôles, la violence et la discrimination liés au genre.

Dans mon pays, les taux de féminicides ont augmenté. Les filles ne peuvent pas porter les vêtements qu’elles veulent, dire ce qu’elles veulent, ou aller où elles veulent parce qu'elles craignent la violence. En septembre 2017, une fille n'est jamais arrivée à la maison après avoir été frappée et tuée par son chauffeur de taxi.

Je crois que la CSW est une excellente opportunité pour que nos voix soient entendues et pour revendiquer nos droits humains.


Hanitra Rarison, 23 ans, Madagascar Hanitra

À Madagascar, les guides sont des agents du changement.

En tant que guide, j'ai contribué à améliorer le bien-être des autres membres de ma communauté rurale, en particulier grâce à mes études en agronomie.

J'ai été impliquée dans le mouvement pendant 17 ans, alors que ma mère a été guide pendant toute ma vie.

J'ai été élevée avec ces valeurs et les leçons qu'elle m'a transmises m'ont aidée à forger mon caractère et m'ont appris à ne jamais abandonner.

Cela m'a poussée à rejoindre l'Association des Guides de Madagascar, Fanilon'i Madagasikara.

Le guidisme a contribué à mon développement personnel, m'a aidée à ouvrir mon esprit, à devenir une joueuse d'équipe et à transformer ma société grâce au développement communautaire.

J'ai appris à créer des liens locaux, nationaux et internationaux.

Au séminaire Juliette Low 2016, j'ai découvert la culture ghanéenne et j'ai rencontré des camarades de chambre guides internationales.

Le guidisme a apporté de l'innovation à notre communauté grâce à la confiance en son corps, à l'élimination de la violence et au partage de l'importance de l'égalité des sexes et de l'environnement.

Le centre de développement de mon association, SAHAFANILO, se concentre sur le développement communautaire. Il offre des services de santé, de soutien et d'éducation agricole aux filles et aux femmes autour de Sadabe, une zone rurale.

En tant qu'agronome, je crois que l'autonomisation des femmes et des filles qui vivent en milieu rural est la clé du développement.

Faire partie de la CSW62 renforcera mes connaissances sur la situation des femmes et des filles rurales dans d'autres pays et sur la façon dont je peux améliorer la situation dans mon propre pays.

Je suis impatiente d'en apprendre davantage sur le plaidoyer et l'interaction avec des guides du monde entier.


Jess Shire, 21 ans, Royaume UniJess CSW62

J'ai été impliquée dans le guidisme depuis aussi longtemps que je me souvienne.

J'ai commencé en tant qu’Arc-en-ciel puis je suis passée aux Jeannettes, aux Guides et aux Ainées. Depuis, j’ai bouclé le tour complet et maintenant je m’investis pour lancer une unité de Jeannettes.

L'AMGE est une organisation énorme et j'ai hâte de travailler avec les autres pour utiliser ma voix pour faire la différence.

Au cours des dernières années, j'ai eu la chance de participer à de nombreuses aventures internationales avec le guidisme. Celles-ci incluaient notamment le Jamboree Scout Mondial au Japon, le Roverway en France, le World Moot Camp en Islande et des conférences internationales au Royaume-Uni et en Inde.

Après avoir entendu parler des objectifs mondiaux et du travail que l'AMGE accomplissait à la CSW62 cette année, je savais que je devais postuler dans l'équipe de délégation.

Le thème de la CSW62 est important pour moi. Je crois que toutes les filles devraient avoir les mêmes opportunités, peu importe où elles vivent. Je crois en un monde juste et équitable, où les hommes et les femmes devraient avoir les mêmes chances.

J'espère que cet événement va non seulement m'aider à grandir en confiance, mais aussi inspirer mes Jeannettes. Je veux leur montrer que tout est possible et qu'elles peuvent apporter des changements qui aideront les autres.

Je veux être une voix pour celles qui n’ont pas la possibilité de faire entendre la leur.


Martha Atuheire, 25 ans, OugandaMartha CSW

Le guidisme est un pilier de soutien dans ma vie depuis mon adhésion en 2006. Grâce à lui, je suis passionnée par les filles, les femmes et la justice sociale.

Avant de faire partie du Mouvement, je n'avais pas rencontré de plates-formes conçues pour développer l'estime de soi. Ensuite, j'ai rejoint l’Association des guides d’Ouganda, où j'ai participé à une série de campagnes sur la confiance en son corps. Elles ont été une grande source de motivation qui a encore amélioré mon estime de moi.

Je ne recule plus quand il s'agit de parler des problèmes ou des expériences que j'ai affrontés. Je suis également assez forte pour me lever et parler des problèmes qui touchent d'autres filles et jeunes femmes.

Récemment, j'ai eu l'occasion de représenter les filles de mon pays en tant que représentante de la publicité du Conseil national de la jeunesse. Cela m'a aidée à devenir plus confiante et à obtenir davantage d'opportunités internationales. Cela inclut la CSW62, qui est à mon avis une bonne occasion de motiver les autres filles et jeunes femmes.

Je suis impatiente de partager des expériences de première main concernant l'égalité des genres et de travailler vers les objectifs mondiaux en tant que représentante de l'AMGE. Je vais sortir d'un cocon de silence et devenir une icône représentant 10 millions de guides et d’éclaireuses du monde entier.

Je veux représenter les filles et les femmes sans voix, qui subissent la douleur, l'intimidation et les violations de leurs droits humains. Je veux être un exemple en tant que femme victime d'intimidation, d'abus et d'atrocités par une société biaisée par les préjugés sexistes - mais qui reste un modèle positif.


Noemi Abeniacar, 19 ans, ItalieNoemi CSW62

Le guidisme est une partie fondamentale de ma vie. Je n'ai aucune idée de ce qu'était la vie avant. J'étais une enfant quand je l'ai rejoint et j’ai continué depuis ; c'est probablement l'une des meilleures décisions que j'ai prises.

Grâce au Mouvement, j'ai vécu des expériences inoubliables, comme des aventures avec des gens extraordinaires, ainsi que des actions pour servir les autres. Participer à des rassemblements internationaux d’éclaireuses m'a permis d'interagir avec différentes cultures, de parler avec des personnes de mon âge d'autres pays et de développer ma conscience des inégalités et des injustices. Vous pouvez en apprendre davantage sur ces sujets grâce aux nouveaux reportages, mais vous ne comprenez pas vraiment jusqu'à ce que vous parliez avec les personnes impliquées.

J'essaie de vivre selon la citation de Gandhi, "soyez le changement que vous voulez voir dans le monde". Juste se plaindre des choses ne les changera pas. Cette année, je serai déléguée à distance à la CSW62 alors que nous, les guides, essayons d'apporter le changement.

Même si je vis dans un pays occidental, je remarque que les inégalités liées au genre ont un impact sur la vie quotidienne d'un nombre inquiétant de femmes. L’heure est venue. Les filles et les jeunes femmes doivent faire reconnaître leurs droits partout et mettre fin aux disparités et à la violence.

Je vois la CSW62 comme une chance de faire quelque chose d'actif et de positif pour les droits des filles.

Nous pouvons atteindre des endroits où les filles et les femmes ne seraient pas entendues ni écoutées autrement. Nous pouvons aider les autres à se faire entendre et à défendre leurs droits. Nous pouvons contribuer à changer la vie de centaines de milliers de filles et de jeunes femmes partout dans le monde.


Yvette Sena Blankson, 24 ans, Ghana

J'ai toujours voulu en faire plus, mais la société en a fait un défi.

Tout au long de ma scolarité, j'avais toujours deux ou trois ans de moins que les autres élèves, ce qui signifiait que j'étais sujette à l'intimidation, mais cela ne m'a pas découragée.

Quand un leader des guides m'a trouvée, elle a vu un leader. Elle a vu ce que je voyais en moi et m'a poussée à accomplir de plus grandes choses. L’Association des Guides du Ghana m'a donné un boulevard pour utiliser la voix et je me suis retrouvée parmi un cœur de 10 millions de filles qui ont fait passer leur voix du murmure au cri.

Le guidisme m'a appris évoluer à un rythme plus élevé, à découvrir mon potentiel, à prendre les devants, à grandir et à m'exprimer. Cela m'a conduit à poursuivre des études de droit et trois diplômes universitaires au total, avec l'espoir de parler pour les femmes sans voix, en particulier lorsque les droits humains et l'égalité sont remis en question.

Je suis commissaire des Aînées et des Cadettes de l'Association des Guides du Ghana. Précédemment, j’ai représenté mon association à la 35ème Conférence mondiale en 2014, parallèlement au travail de plaidoyer de Stop à la violence et Libre d’être moi. J’ai la passion de faire du monde un meilleur endroit pour les petites voix qui espèrent être entendues.

La CSW est une plate-forme qui permet aux filles et aux jeunes femmes de se rassembler pour créer un monde meilleur. Je crois que cela change la donne pour les femmes des régions rurales qui sont confrontées à toutes les formes de discrimination.

En tant que déléguée à distance de l'AMGE à la CSW62, j'espère connaître une croissance personnelle tout en créant un monde meilleur pour les futures filles.


Partager cette page