"La vie est plutôt belle ici"

"La vie est plutôt belle ici"

Rencontrez Oliver, 18 ans, d'Alford, près d'Aberdeen en Écosse. Ils font partie de la section senior écossaise Lone Rangers.

L’Aberdeenshire est une région très agréable. Elle est parsemée de nombreux champs et de routes de campagne, surtout près de chez moi. J’ai des champs de tous les côtés ; il y a des chevaux dans l’un, des brebis dans un autre, ainsi que des vaches et des cultures.  Beaucoup d’habitants locaux sont issus de familles d’agriculteurs. En règle générale, le climat est plaisant et un peu froid, mais lorsque les tempêtes et la neige arrivent, elles frappent durement. Les routes peuvent devenir précaires lorsqu’il y a de la neige ou du verglas. Nous ne sommes pas loin d’une station de ski.

L’école « locale » est fréquentée par 550 élèves provenant d’un périmètre de 600 miles carrés. La plupart des élèves viennent en bus, mais j’habite suffisamment près pour pouvoir marcher le mile et demi qui mène à l’école. Je monte le chemin le matin et je le redescends après la classe. Il y a plusieurs petites écoles primaires dans cette zone ; la mienne est la plus importante avec 52 élèves, dont le plus jeune a 12 ans.Oliver 1

Je suis un élève plutôt studieux, alors j’ai tendance à passer la plupart de mon temps libre à la maison, mais les weekends je retrouve mes amis et je vais me balader dans la campagne ou bien dans le parc forestier. De temps en temps, nous faisons le trajet de 50 minutes jusqu’à Aberdeen pour voir un film et faire les magasins. Il y a une petite aire de jeux et un « skate park » dans mon village, mais pas grand’ chose d’autre destiné à ma tranche d’âge. Le campus de notre école a été rénové récemment, et nous avons maintenant une nouvelle bibliothèque, une piscine, des salles communautaires et une salle de jeux. 

La vie ici est plutôt agréable. La plupart de la population locale passe du temps à l’extérieur, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, alors nous profitons pleinement du plein air. Les filles ne sont pas du tout défavorisées. 

Nous avons des unités de Rainbows et de Jeannettes à 25 minutes, mais pas de section d’Aînées. La plus proche est probablement à 30 ou 40 minutes en voiture. Il y a également un bon mélange d’institutrices à l’école, ce qui à mon avis est important pour pouvoir présenter une grande variété de modèles aux jeunes femmes.

J’ai débuté dans le Guidisme en tant que petite Rainbow et j’ai fait le chemin jusqu’au bout en passant par les Rainbows, les Jeannettes, les Guides, la section des Aînées et maintenant en tant que Responsable. J’adore ça. Grâce à la section des Aînées, je fais maintenant partie d’un groupe Facebook consacré aux Jeannettes « à distance « (« Lone Rangers »).  Nous organisons généralement une rencontre annuelle, ainsi que des bulletins mensuels, qui contiennent des activités et des badges. 

Je ne pense pas que les Guides aient une présence significative au sein de ma communauté locale. Je pense que cela est en partie dû aux difficultés de transport. Nous organisons de façon occasionnelle des foires artisanales ou des marchés de Noël, ainsi que des thés en après-midi. Nous n’avons pas de bâtiment destiné tout particulièrement aux Guides, la plupart de nos événements se tiennent dans l’une des deux églises locales ou bien dans une salle de réunion de l’école.

Le Guidisme m’a permis de voyager et de rencontrer une foule de nouvelles personnes. Le Guidisme représente pour moi les amis et les nombreuses personnes que j’ai rencontrées au travers du Mouvement et que je considère désormais comme faisant partie de ma famille. Quant aux autres filles, vous n’avez rien à perdre en rejoignant les Guides et il y a tellement à y gagner, que ce soit de la confiance en vous-mêmes ou bien des opportunités amusantes, délirantes et fantastiques.

Partager cette page