Rencontrez la pionnière tunisienne qui procure des opportunités de travail à des jeunes femmes

Rencontrez la pionnière tunisienne qui procure des opportunités de travail à des jeunes femmes

Naouel Ghali - Monastir, Tunisie

Goal 8 squareObjectif mondial 8 : travail décent et croissance économique

En Tunisie, c'est plus difficile de trouver du travail lorsqu'on est une femme. Cependant, la leader et éclaireuse Naouel Ghali, 30 ans, est déterminée à changer cette mentalité à travers les Futures Leaders du Projet mondial. Le projet révolutionnaire consiste à permettre à des filles d'acquérir des aptitudes entrepreneuriales à travers le pays, afin qu'elles puissent prendre les affaires en main et créer leur propre activité.

Naouel Ghali 

"En Tunisie, de nombreuses personnes pensent que les femmes devraient rester à la maison et s'occuper de leurs enfants, plutôt que d'aller travailler", déclare Naouel Ghali. "Même si vous avez suivi des études et réussi un examen, il peut être quand-même difficile d'accéder à un emploi".

Selon Naouel, le chômage s'est accru après la révolution tunisienne en 2011 et les femmes ont été encore plus touchées que les hommes. Les statistiques de La Banque mondiale révèlent que 50 pourcent des filles dans la Tunisie rurale et 30 pourcent dans les zones urbaines n'ont accès ni à l'éducation, ni à l'emploi, ni à la formation.     

"C'est définitivement plus difficile de trouver du travail en tant que femme, bien que les femmes soient plus nombreuses à fréquenter l'université. Mais si les femmes ne sont pas en mesure de trouver des emplois à l'issue de leurs études, que faire ? Nous devons créer les conditions permettant aux personnes d'avoir des emplois de qualité."

Naouel, Rihab and Hanine 

En tant qu'éclaireuse leader en Tunisie, Naouel se sentait obligée de prendre sa part pour s'assurer que les filles pourraient trouver un emploi après l'obtention de leurs diplômes. Dans le cadre d'un joint-venture avec YMCA Scouts du Danemark, Naouel et son équipe ont développé le projet intitulé Futures Leaders du monde. 

"Ce projet est destiné à procurer aux jeunes les aptitudes et compétences nécessaires, afin de leur permettre de créer leur propre affaire conduisant à leur propre emploi, voire à des emplois pour d'autres," explique Naouel. 

Le projet a été ouvert aux scouts et non-scouts, jeunes hommes et  femmes, à travers toute la Tunisie, dans une tranche d'âge ciblée entre 18-35 ans. Au total, 840 personnes ont participé à ce projet et ont appris comment monter un business plan et rencontrer des investisseurs. Tout au long de leur formation, les jeunes ont reçu un soutien continu.

"La formation s'est achevée en décembre 2015, et c'est encourageant de voir de nombreux jeunes monter leur propre affaire, créer des emplois pour eux-mêmes et pour d'autres", révèle Naouel.

Naouel Ghali 

Naouel est fière du projet et de son impact sur la vie des jeunes femmes en Tunisie. 

"Nous avons donné à ces jeunes confiance en eux et renforcé leur estime d'eux-mêmes. À l'issue de la formation, ils avaient la conviction de pouvoir apporter des idées nouvelles sur la table et de les concrétiser. C'est la première étape pour démarrer sa propre affaire."

Parmi les success stories jusqu'à présent, il y a celle de Henda 27 ans. 

"Je suis vraiment fière de Henda" déclare Naouel. "Après avoir achevé sa formation, elle a décidé de lancer une crèche. Désormais, elle emploie trois personnes pour s'occuper de 18 enfants. Henda m'a confié combien la formation avait renforcé son estime de soi au point d'être convaincue de pouvoir démarrer sa propre activité. Elle avait le sentiment que les éclaireuses leaders étaient les mieux placées pour dispenser cette formation."

Naouel Ghali group activity 

Naouel est éclaireuse depuis qu'elle a neuf ans, ce qui l'a aidée à développer ses propres aptitudes au leadership. Désormais, en qualité de commissaire de district pour l'organisation en Tunisie, Naouel pilote des projets pendant son temps libre. Sa motivation ? Défendre les droits des filles et réaliser l'égalité homme-femme.  

"Les filles et les femmes méritent la chance et l'opportunité de tirer le meilleur parti de leurs aptitudes et connaissances, afin de pouvoir bénéficier d'un meilleur niveau de vie. Les femmes peuvent aussi être des entrepreneurs !" 

Le travail de Naouel s'inscrit dans l'Objectif mondial 8 : travail décent et croissance économique. Lancés il y a un an, les Objectifs mondiaux sont une série d'ambitieux objectifs pour éradiquer l'extrême pauvreté, s'attaquer aux changements climatiques et combattre toutes les formes d'inégalité.

"Les Objectifs mondiaux sont importants parce qu'ils signifient qu'une vie meilleure est possible pour les filles et les femmes à travers le monde. En Tunisie, peu de dirigeants sont des femmes. Nous n'avons pas l'opportunité d'accéder à des postes décisionnels. En tant que femme, vous devez vous surpasser pour faire vos preuves, même face à un homme moins capable. Mais, si les filles et les femmes entreprennent de petites actions et si nous les démultiplions parce ce que nous sommes nombreuses, nous pourrons atteindre le changement que nous visons."

Naouel Ghali 

À travers son travail auprès de l'Association mondiale des Guides et des Éclaireuses, Naouel a réalisé que le changement était possible. 

"Merci aux éclaireuses, je suis une leader. Je suis une femme qui a du pouvoir, je suis une femme forte qui est pleine d'énergie et qui a la conviction que nous pouvons faire de ce monde un lieu où il fait mieux vivre pour les filles".

À l'horizon de la Journée internationale des filles, il n'y a pas meilleur moment pour prendre la parole sur l'importance des droits des filles pour Naouel et son équipe.  

"L'expérience montre que lorsque la voix des filles n'est pas entendue, c'est à notre détriment. Nos préoccupations ne figurent jamais parmi les priorités à l'agenda politique. Les filles savent ce qui est le mieux pour elles et elles ont les solutions à leurs propres problèmes. La Journée internationale des filles va contribuer à sensibiliser le public aux inégalités auxquelles sont confrontées les filles en Tunisie. Les filles méritent une éducation et elles méritent la liberté de faire leurs propres choix. Ce n'est pas aux adultes de leur dire ce qu'elles ont à faire. Il nous appartient d'aider les filles à prendre les meilleures décisions possibles."

Naouel Ghali group event 

zig zag blue 

Des filles comme Naouel, il en existe partout dans le monde qui travaillent sur des projets pour changer leur monde en avançant pas à pas. 

Lancez votre propre projet pour créer un changement dans votre communauté avec le défi #TeamGirl challenge

Les projets, comme celui-ci en Tunisie, n'aboutiraient pas sans le soutien que vous leur apportez. Rejoignez l'équipe #TeamGirl et contribuez au financement du changement ! 

Soutenez #TeamGirl

Votre don pour soutenir #TeamGirl offrira plus d'opportunités à plus de filles de prendre les rênes, d'élaborer des actions et d'agir pour changer le monde !

Faites un don maintenant !
Partager cette page