Pourquoi faut-il donner aux filles les possibilités de développer la confiance en son corps?

Par la jeune déléguée Zoelisao (Mialy) Rakotomananav, 22 ans, originaire de Madagascar, qui rend compte de New York.

Cette année, à la 61e Commission de la condition de la femme (CSW61), notre délégation de la  jeunesse a pris la parole sur les questions qui sont importantes pour toutes les filles dans le monde entier. La confiance en son corps et l’estime de soi en font partie.

Pendant l’événement, l’Association mondiale des Guides et des Eclaireuses et Dove ont annoncé le renouvellement de leur partenariat qui lutte contre la faible confiance en son corps pour la prochaine génération. A travers sa mission pour aider à créer un monde sans l’anxiété liée à l'apparence, le partenariat permet aux jeunes d'atteindre leur plein potentiel grâce à une éducation de pointe, non formelle, sur la confiance en soi.   

Ici, Zoelisao (Mialy) explique dans son blog pourquoi nous devons tous et toutes nous préoccuper de la question de la confiance en son corps…

Mialy

L’Association mondiale des Guides et des Eclaireuses n’a cesse de créer des espaces sûrs pour les filles et les jeunes femmes afin de leur permettre de développer leur confiance et de renforcer leurs capacités de leadership.

Quand vous faites quelque chose ou que vous voulez améliorer les choses, vous devez avoir confiance en vous – c’est essentiel.

Posséder une haute estime de soi est l’une des choses les plus importantes dont les filles et les jeunes femmes ont besoin pour réaliser leurs rêves.

Pourtant, la réalité est très différente.

Sentiment d’être freinées

Chaque jour, la plupart des filles et des jeunes femmes sont confrontées au problème du manque de confiance en son corps. Elles pensent qu’elles ne seront jamais capables de réaliser leur plein potentiel ou d’atteindre ce qu’elles méritent. 

Nombre de filles ne veulent pas aller à l’école parce qu’elles croient qu’elles ne sont pas suffisamment capables pour cela. Elles pensent qu’elles sont trop grosses, trop maigres, trop petites, trop grandes. Certaines se sentent ridicules lorsqu’elles doivent prendre la parole devant d’autres personnes.

Le manque de confiance en son corps est une question qui doit être traitée. Cette attitude crée un obstacle invisible au développement des filles. Selon le rapport mondial 2016  de Dove sur la beauté et la confiance - huit filles sur dix ayant une faible estime de leur corps ont renoncé à s’exprimer ou à partager une opinion, ou n’ont pas revendiqué leurs propres idées.

Free Being Me event - New York Dove/WAGGGS

Inverser la tendance

Nous devons inverser la tendance et lutter contre la mauvaise image corporelle en encourageant plus de filles à assumer des rôles de leadership par le biais de programmes tels que le programme d’éducation non formelle de l’AMGE et de Dove, Libre d’être moi.

C’est la raison pour laquelle nous partageons les expériences vécues cette année par les filles à la Commission de la condition de la femme. Si l’on donne aux filles les possibilités de renforcer la confiance en son corps, cela conduira à l’autonomisation économique.

Vous pouvez nous rejoindre pour être libre d’être vous-même.

Pour en savoir davantage sur le programme Libre d’être moi, allez à www.free-being-me.com

Découvrir comment l’AMGE et Dove étendent leur partenariat pour atteindre davantage de filles et de jeunes femmes en allant visiter notre page Actualités.

Partager cette page