Séisme au Népal : Comment une éclaireuse fait passer les besoins des jeunes femmes en premier

Rina Shrestha, 32 ans, du Népal, était chez elle avec sa famille lorsque le séisme de magnitude 7,8 a dévasté plusieurs régions de son pays il y a deux ans. Dès le lendemain, elle était sur le terrain à Katmandou avec son groupe local de scouts du Népal, où elle a apporté une aide aux survivants en distribuant des serviettes hygiéniques et en fournissant du soutien aux enfants. Elle revient ici sur cette journée qui a changé son pays…

Le jour où le tremblement de terre a frappé est resté gravé dans ma mémoire.  

Le samedi 25 avril 2015, j'étais chez moi et je passais un moment de qualité avec mon conjoint et mon enfant. Quand soudain, j'ai senti que la table vibrait. Dès que nous avons réalisé qu'il s'agissait d'un tremblement de terre, ma famille et moi-même nous sommes enfuis en courant de la maison.

La porte a été secouée, le mur s'est effondré. Dehors, les poteaux électriques tremblaient furieusement. Mes voisins se sont regroupés, terrifiés et anxieux. Beaucoup pleuraient, y compris moi-même, parce que nous ne savions que faire.

Tous les moyens de communication avaient été détruits. Je me souviens avoir tenté désespérément de joindre ma sœur. Elle était partie au marché de bonne heure le matin et lorsque le séisme a frappé, des rumeurs de pertes massives circulaient. Lorsque ma sœur a fini par arriver à la maison le soir, tout m'est apparu différent et j'ai pleuré de bonheur.

Deux ans après, les souvenirs continuent de m'affecter. Pendant longtemps, j'ai eu peur des répliques et de rentrer chez moi. Ma famille et moi-même avons dormi dehors sous une tente improvisée avec une grande bâche en plastique. Pour cuisiner ou utiliser la salle de bains, nous avions peur de nous aventurer à l'intérieur de notre logement par crainte d'une nouvelle réplique.


44 Nepal Scouts clearing the roads affected by quake at Kakani area near their International Training Centre.jpg Nepal Scouts/WAGGGS
DOMMAGE D'AIDE

Cependant, je savais qu'en tant que membre des Scouts du Népal, il était de mon devoir d'aider. Le jour suivant, je me suis rendue au bureau local des Scouts pour essayer de prendre contact avec mes amis. Par chance, aucun de mes amis scouts n'était blessé. En revanche, bon nombre de leurs habitations s'étaient écroulées ou avaient été endommagées.

Nous devions apporter de l'aide aux survivants. C'est ainsi que les Scouts du Népal, en partenariat avec l'ONG locale pour laquelle je travaille, Antardristi, ont élaboré un plan pour procurer de l'aide aux personnes dans les lieux touchés.

Je me suis sentie fière de venir en aide aux personnes dans le besoin, aussi minime qu'ait pu être ma contribution. J'ai collecté des masques, serviettes hygiéniques, purificateurs d'eau et des gants pour les distribuer.

Dans les catastrophes, les filles et les jeunes femmes sont souvent affectées de manière disproportionnée, alors je me suis attachée à concentrer mes efforts sur leurs besoins.

Rina Shrestha 2 Nepal Scouts/WAGGGS
GESTION DE LA MENSTRUATION

Le tremblement de terre a entraîné une grave pénurie d'eau, ce qui rendait difficile la gestion des règles des filles. Au Népal, les filles et les jeunes femmes utilisent normalement des morceaux de tissu à la place des serviettes hygiéniques. Elles peuvent ainsi les laver et les réutiliser. Dans les jours qui ont suivi le tremblement de terre, il y avait peu d'eau, ce qui rendait difficile la gestion des règles. Distribuer des serviettes hygiéniques était une expérience différente et unique qui procurait une bonne alternative sûre pour les filles et les jeunes femmes.


En plus de la distribution de produits d'hygiène, j'ai installé des espaces dédiés aux enfants et procuré aux enseignants une formation au soutien psychologique, afin qu'ils puissent apporter un soutien aux jeunes affectés par le séisme.


Mes amis scouts étaient partie prenante dans les efforts pour se relever juste après le tremblement de terre. Ils ont contribué à identifier et prendre contact avec les enseignants et les autorités concernés dans les zones touchées et ils ont distribué du matériel pour les sessions de formation.


Rina Shrestha 1 Nepal Scouts/WAGGGS
Route vers la rec récupération

Depuis deux ans, notre travail se poursuit avec le soutien de l'Association mondiale des Guides et des Éclaireuses. Je continue à fournir un accompagnement aux enfants qui ont vécu le tremblement de terre, et je continue à apporter un appui aux enseignants, afin qu'ils puissent apporter une aide psychologique aux enfants également.

C'est très important que les enfants puissent disposer d'un espace sûr pour se remettre de ce désastre. Je me souviens avoir rencontré un jeune garçon qui avait vu des personnes mourir au moment du séisme. Lorsqu'il est arrivé dans notre espace dédié aux enfants, il était bouleversé, mais avec notre soutien il est sur la voie de la reconstruction – un peu comme mon pays.

Depuis deux ans, nous essayons de reconstruire les zones touchées du Népal. Bon nombre de mes amis et leurs familles n'ont pas pu reconstruire leurs maisons en raison de fortes pluies et d'un manque d'argent.


Cependant, je m'implique dans l'aide à ceux qui sont dans le besoin avec l'appui des Scouts du Népal et je suis vraiment fière de ce que nous avons réalisé. Après tout, aider les autres, est bien au centre du scoutisme.

042015_nepal_earthquake relief operation

"La porte a été secouée, le mur s'est effondré. Dehors, les poteaux électriques tremblaient furieusement."

Rina Shrestha, Nepal Girl Scout
Partager cette page