Habitat III : Une opportunité pour les filles de prendre la parole!

Habitat 111, la Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable se déroule tous les 20 ans. Cette édition aura lieu à Quito en Équateur. Afin de s'assurer que la voix des filles sera entendue, l'Association mondiale des Guides et des Éclaireuses a invité un groupe de guides d'Équateur pour qu'elles s'expriment. Ici, Veronica Ayala, 21, partage son expérience jusqu'à maintenant…

Veronica Ayala,Habitat III est une opportunité de laisser les filles prendre la parole. Avec autant d'organisations participantes, cet événement est une mine d'or de connaissances partagées. Tandis que les leaders prennent part aux discussions sur le nouvel Agenda urbain, la participation des jeunes, en particulier des filles, est le volet le plus important pour moi.

Les filles sont vulnérables. Elles sont confrontées à la discrimination et au harcèlement, pas seulement à Quito, mais partout dans le monde. Assister à Habitat III est une opportunité de partage d'expériences et d'information des leaders sur la réalité de notre monde. Il est important qu'on nous offre une plateforme pour nous permettre de prendre la parole sur ces sujets et de suggérer des solutions viables aux problèmes.

J'ai assisté à plusieurs événements jusqu'à présent, au cours desquels nous avons évoqué l'importance de l'implication de la communauté des jeunes, afin qu'ils puissent avoir un impact positif dans le monde.

J'ai pris part à une discussion sur la mobilisation des populations. J'ai participé en tant que "rapporteur" à différents événements et j'ai assisté à la présentation d'U-Report par l'AMGE.

L'U-Report est un outil formidable qui permet à des jeunes de faire entendre leur voix. Conçu par le Centre d'innovation mondial de l'UNICEF, il s'agit d'un outil de messagerie sociale qui procure aux jeunes la chance d'exprimer leurs opinions et de partager des solutions sur des problèmes qui les affectent, que ce soit entre eux, mais aussi auprès de décisionnaires clés.

C'est un privilège pour moi de faire partie de la délégation et de porter cet outil à un événement aussi important qu'Habitat III et de montrer aux leaders mondiaux comment il peut apporter une aide. Nous ne faisons pas que nous exprimer en tant que jeunes. Nous donnons des pistes de solutions qui existent, dont nous avons connaissance. J'ai entendu de nombreux participants offrir leurs idées en solutions, mais personne présenter une solution existante réaliste.

Chaque fois que les jeunes prennent la parole, c'est pour donner une solution qui existe déjà, ancrée dans nos réalités. Elle a le potentiel de créer un changement sur la base des informations qu'U-Report collecte.

Il résulte d'un sondage U-Report que la phrase qui a capté l'attention de l'audience, prouvant qu'il est pertinent de faire entendre nos voix à Habitat III, était la suivante : "Cela ne sert à rien de travailler à des villes durables si elles ne sont pas sûres".

Ces sessions ont été motivantes, elles montrent que nous représentons une force et pourquoi nos voix méritent d'être entendues. Nous voulons faire le changement aujourd'hui, pas demain. Il existe tant de jeunes qui ont du talent dans le monde, mais il faut que nous allions à leur rencontre et que nous recherchions leur participation si nous voulons un changement réel et tangible. Cela suppose de les inviter à s'inscrire pour utiliser un outil comme U-Report. Cela suppose des organisations inclusives qui font grandir chaque jeune qui a du potentiel, comme chez les guides.

Je suis heureuse d'être guide. J'ai été poussée jusque dans mes limites, on m'a aidée à découvrir mes points forts, j'ai développé mon aptitude au leadership et j'ai acquis de l'autonomie d'une manière qu'il est difficile d'expliquer avec des mots. On m'a aussi donné l'opportunité de prendre la parole et de laisser les leaders mondiaux entendre ma voix. Je suis la personne que je suis aujourd'hui grâce à l'Association des Guides d'Équateur qui m'a mise sur le chemin de la croissance, de la connaissance et de l'éducation de manière continue.

Ce fut merveilleux de partager mes expériences à Habitat III et je suis heureuse d'être en mesure de prendre la parole et de m'exprimer sur l'importance de la construction de villes plus sûres pour les jeunes femmes. J'espère seulement que les décideurs clés l'entendront.

Partager cette page