Lettre ouverte : donnez la parole aux filles et laissez-les changer leur monde

Anita Tiessen, Directrice générale, Association mondiale des Guides et des Eclaireuses

En 1909, un groupe de jeunes femmes a défilé lors d’un rassemblement au Crystal Palace, à Londres, demandant à faire partie du mouvement scout nouvellement formé. Ces filles étaient audacieuses ; et leurs actions transformatrices.

Tout ce que pouvaient faire les garçons, les filles pouvaient le faire aussi - et ces filles croyaient qu'elles pouvaient faire quelque chose.

Aujourd'hui, les filles du monde entier veulent toujours repousser les limites. Elles veulent faire entendre leur voix, contribuer à la société et mener des vies qui peuvent transformer leurs communautés. Elles n’ont pas besoin que des gens, des experts ou des ONG leur disent ce qui doit être fait. En fait, les filles sont les experts de leurs propres besoins et des réalités qu’elles vivent – il faut juste qu’on leur donne l’opportunité, les compétences et le soutien pour faire entendre leurs voix.

Anita Tiessen, together with a group of Girl Guides and Girl Scouts from around the world WAGGGS

Avec la Journée internationale de la fille à l’horizon, il est plus que jamais temps de clamer l'importance et le potentiel des filles. Mais, en vérité, cela ne doit pas se limiter à un jour. Les droits et les voix des filles sont importants chaque jour de l'année.

Notre organisation, l'Association mondiale des Guides et des Eclaireuses, permet aux filles du monde entier d’aborder les questions qui comptent pour elles. Notre approche de l'éducation non formelle - qui repose sur l'expérience, l'apprentissage pratique - contribue à rendre des sujets complexes accessibles et amusants pour les jeunes. Notre approche fondée sur les valeurs équipe également les filles et les jeunes femmes du désir, de la confiance et des compétences nécessaires pour traduire ce qu'elles ont appris en actions concrètes dans leurs communautés.

Aller de l’avant

Nous avons 10 millions de guides et d’éclaireuses dans 146 pays à travers le monde. Que ce soit en répondant aux catastrophes naturelles et en contestant la violence sexiste, ou en éduquant les filles sur les questions de santé, ces jeunes femmes prennent les rênes et travaillent à améliorer leurs communautés.

J'ai rencontré beaucoup de ces filles et elles ont partagé des histoires encourageantes - et inspirantes - sur les projets qu'elles ont mis en place.

Olympia, along with her Girl Guide group, is supporting refugees in Greece WAGGGS

Lorsque des centaines de milliers de migrants et réfugiés sont entrés en Europe par la mer, avec plus de 100 000 migrants ou réfugiés arrivant en Grèce et en Italie cette année, Olympia, leader chez les guides grecques, était déterminée à ne pas être une simple spectatrice.

Olympia et sa troupe de guides ont décidé d'aller de l'avant et de répondre à la crise.

"Je ne veux pas que la société grecque voie les réfugiés comme une menace", a-t-elle expliqué. "Je veux qu'ils comprennent les difficultés que les réfugiés, en particulier les filles, endurent. Voilà pourquoi des groupes de guides, âgées de 14 à 17 ans, vont sur les îles où vivent les réfugiés et leur distribuent de la nourriture et de l'aide. Nous voulons qu’ils se sentent aussi à l’aise et en sécurité que possible. "    

Workshop: Chamathya is working with her Girl Guide group to Stop the Violence in Sri Lanka. Dumidu Thabrew/WAGGGS

Au Sri Lanka, les guides font campagne contre la violence sexiste, réalisant des ateliers éducatifs à travers le pays et sensibilisant les gens dans les gares routières, les rues et les couloirs du Parlement.     

Chamathya, 23 ans, est guide depuis qu'elle a huit ans. Elle possède une expérience personnelle de la violence. "Les filles sont quotidiennement confrontées au harcèlement dans les transports publics," a-t-elle dit. "On court le risque qu’il soit normalisé dans mon pays. Qu’il soit verbal ou physique, le harcèlement sexuel est une violation des droits des femmes. "       

Maintenant, cette jeune femme inspirante éduque les autres, changeant les mentalités et organisant les jeunes pour éradiquer la violence dans son pays.          

"Je veux changer cette culture du silence. Je veux que les filles et les femmes se rendent compte qu'elles ont le droit de s’exprimer, de partager leurs expériences et de défendre leurs droits ", a déclaré Chamathya.         

Lucy, from Malawi, is educating girls and young women about the importance of health. WAGGGS

Lucy, leader chez les guides, vit au Malawi. Son but est d'éduquer les filles sur les questions de santé. Avec 34% des adolescentes au Malawi qui tombent enceintes avant l’âge de 18 ans, c’est une question importante qui doit être abordée.           

"Parler du sexe et de la menstruation peut se révéler difficile pour certaines filles. Elles peuvent trouver cela gênant, ou, en raison de la nature tabou du sujet, c’est peut-être quelque chose dont elles ne savent rien ", a dit Lucy. "Nos projets ont pour but de veiller à ce que les adolescentes soient informées et puissent accéder à des services de santé qui traitent d'éducation sexuelle, du VIH/SIDA et de la violence basée sur le genre, que les filles soient scolarisées ou non.

Un mouvement mondial

Ce ne sont que quelques exemples parmi l'ensemble de notre mouvement mondial et il est incroyable de voir des guides et des éclaireuses agir sur les questions qui comptent pour elles.                        

Toutefois, si nous voulons voir les filles s’épanouir vraiment, cela signifie que nous devons aussi faire notre part. Il y a un peu plus d'un an, en septembre 2015, les dirigeants mondiaux se sont réunis pour adopter les objectifs de développement durable, un programme ambitieux pour lutter contre la pauvreté, le changement climatique, et toutes les formes d'inégalité d’ici 2030. Si nous voulons atteindre ces objectifs ambitieux, nous devons reconnaître le pouvoir et le potentiel des filles. Les objectifs mondiaux ne pourront jamais être atteints sauf si les gouvernements, les entreprises, les collectivités et la société civile investissent dans les filles et les femmes et leur donnent les outils dont elles ont besoin pour diriger et prospérer.                                  

Ce qui est clair pour moi, c’est que les filles ont l'enthousiasme, la passion et le désir de changer leurs communautés en mieux. Il est temps que le monde se redresse et non seulement qu’il tienne compte des filles, mais leur donne aussi la croyance, le soutien et les outils pour prospérer. Ce qu'elles pourraient réaliser serait vraiment sans limites.                                                   

Soutenez #TeamGirl

Votre don pour soutenir #TeamGirl offrira plus d'opportunités à plus de filles de prendre les rênes, d'élaborer des actions et d'agir pour changer le monde !

Faites un don maintenant !
Partager cette page