Action 13 - Campagne pour le changement

Azza Nasr, 35 ans, originaire d'Égypte, est dentiste le jour et leader chez les guides la nuit. En tant que mère, elle s’est engagée à faire campagne pour le changement dans toute l'Égypte pour s’assurer que la mentalité concernant la violence à l’égard des filles et des femmes soit changée ...

Action 13: Campaign for change AMGE


La violence est-elle un phénomène courant dans votre communauté ?

La violence familiale et le harcèlement sexuel sont un gros problème. Cela arrive dans les transports publics et même en dehors des établissements d'enseignement. J'ai vu des garçons et des jeunes gens se rassembler autour des portes de l'école, harceler les filles ou les suivre quand elles partent. Le harcèlement est habituellement verbal, mais il peut s'aggraver jusqu’au toucher ou à l'agression physique. En tant que guides, nous faisons campagne pour mettre un terme à la violence à l’égard des filles et des femmes, par des séances éducatives, des marches et des rassemblements.

Si une fille est victime d'abus ou de harcèlement, est-elle capable de s’exprimer ?

Les filles ont souvent l'impression que c'est de leur faute et pour cette raison, elles ne veulent pas le signaler. À la Fédération égyptienne des Scouts et des Guides, nous organisons des sessions pour aborder cette culture. Nous leur disons que ce n'est pas leur faute. La fille n'est pas la provocatrice. Il est important de s’exprimer.

Comment les filles réagissent-elles lorsque vous les encouragez à parler ?

Certaines filles ont montré de la résistance, mais d'autres coopèrent. Avec la plupart des filles, nous discutons pour qu’elles comprennent l'importance de s’exprimer. Ça marche aussi bien. Quand je fais le suivi avec nos guides, elles me racontent comment elles ont agi et comment elles ont défendu des filles qui étaient harcelées dans le bus. Nous avons vu une véritable transformation.

Comment faites-vous campagne pour le changement ?

Nous unissons nos forces avec le gouvernement et les autres ONG et nous faisons entendre nos voix autant que possible.
 

Action 13: Campaign for change Egypt AMGE


Qu'espérez-vous accomplir en faisant campagne pour le changement ?

Nous voulons changer l'état d'esprit des gens et faire en sorte que les rescapées de la violence sexiste sachent que ce n'est pas leur faute. La peine infligée pour le viol peut aller maintenant jusqu’à la peine de mort, mais les filles craignent encore de signaler les cas de violence. Cela peut se révéler difficile car les filles peuvent faire face à des problèmes quand elles rapportent le crime. Dans certains cas, l'auteur offrira d'épouser la victime et il est courant que les familles acceptent l'offre pour protéger leur honneur. Ce n'est pas la bonne réponse, car la victime peut être soumise à de nouvelles agressions. Nous devons éduquer les gens afin qu'ils comprennent pourquoi la violence est nocive.

Qu'est-ce qui vous motive à travailler sur cette question ? 

J'ai une fille et je veux m'assurer que le monde sera un meilleur endroit quand elle grandira J'ai également rencontré des survivantes de la violence sexiste - et il est clair que c'est une question qui doit être abordée. La violence s'étend à la mutilation génitale féminine (MGF) qui est encore pratiquée dans les régions les plus pauvres du pays. Les conséquences changent la vie des filles et des femmes et elles doivent pouvoir parler de ce qui leur est arrivé. Je m'engage à aborder cette question, avec le gouvernement, les ONG et mon groupe de guides, qui fait campagne pour mettre un terme à cette pratique.

D’après votre expérience, comment le guidisme a-t-il soutenu celles qui ont souffert de violence ?

Personnellement, les guides m’ont fourni un espace sûr pour m’exprimer, sans crainte d'être jugée. C'est une opportunité pour les filles d'apprendre, d'évoluer et de s'épanouir. Les filles peuvent se forger des liens réels, créer un sentiment de fraternité et se défendre les unes les autres, peu importe la conséquence.

Partager cette page