Rapport de Lilian Itenya sur le 3ème Sommet Afrique-UE des jeunes leaders

24 Avril 2014

Lilian Itenya, Membre du Conseil du Réseau des Organisations internationales de 3rd Africa-Europe Youth Leaders Summit jeunesse en Afrique (NIYOA) et représentante Afrique de l'AMGE écrit : Les invitations indiquaient Bruxelles comme lieu dans lequel tous les partenaires et les jeunes des deux continents se réunissaient. Les délibérations issues de la réunion de la Plateforme jeunesse Afrique Europe qui s'est tenue à Addis-Abeba, ont joué un rôle clé pour la Stratégie conjointe Afrique-UE (JAES). Ce fut une immense expérience de travailler au sein du réseau avec d'autres jeunes et de participer aux discussions avec les groupes en ligne. La réunion s'est déroulée du 31 mars au 2 avril 2014. J'ai rencontré de jeunes leaders solides et visionnaires des deux continents pour traiter la question de savoir comment procurer au mieux de l'autonomie aux jeunes au sein du partenariat Afrique-UE. La Région Afrique de l'AMGE a participé au sommet dans le cadre de NIYOA, qui est un partenaire clé dans la coopération de la jeunesse Afrique-Europe.

Le sommet des jeunes leaders a procuré une plateforme de partage et d'échange d'idées entre les deux continents. Le but étant de proposer des solutions pour répondre aux défis auxquels sont confrontés les jeunes et qui les concernent tous. Les discussions portaient sur trois domaines thématiques : le leadership des jeunes qu'il faut construire et promouvoir, l'entrepreneuriat/emploi qui doit être soutenu pour construire des nations prospères et enfin la paix, facteur de paix sociale qui doit être renforcée.

La vision des jeunes leaders africains et européens est d'inclure un centre pour les jeunes dans la prochaine phase du partenariat conjoint Afrique-UE qui devra être interactif, indépendant et durable pour superviser et gérer l'application de ces résolutions.

3rd Africa-Europe Youth Leaders Summit Les trois domaines thématiques étaient alignés sur ceux des Chefs d'état qui étaient Populations, prospérité et paix. Il s'agit donc d'inclure toutes les populations dans les sujets qui concernent nos pays, y compris la jeunesse. En effet, pour que nos nations prospèrent, nous devons être innovants. L'objectif principal était de demander que la réunion des Chefs d'états et de gouvernements au 4ème Sommet UE-Afrique s'appuie sur le succès du travail de la jeunesse Afrique-Europe et s'attaque aux défis communs des jeunes par la mise en place d'un établissement pour la jeunesse d'Afrique-UE, aux fins de mener les actions conjointes définies dans les trois thèmes.

Le prochain événement sera une réunion des leaders africains au Burkina Faso. Le Conseil aimerait que son AGA se déroule dans le même temps et exerce du lobbying pour obtenir du soutien dans ce sens. Le Président des Ministres de la jeunesse de l'Union africaine en a pris note et a indiqué qu'il informerait la Présidente, Mme Chantal à ce sujet et qu'il lui adresserait des informations complémentaires. Cette année, nous ne pouvons avoir l'assurance d'obtenir le financement de démarrage, mais nous attendons du soutien. Une autre idée consisterait à organiser une réunion des Directeurs des Organisations internationales de jeunesse pour  préparer l'avenir du réseau en tant que partenaires du Forum européen de la jeunesse. Nous attendons de plus grandes opportunités et une voix plus forte pour les Organisations internationales de jeunesse (IYO).