Journée internationale des filles

Journée internationale des filles

Les Nations Unies ont déclaré le 11 octobre 2012 comme Journée internationale des filles.

Pour célébrer cette journée, l’Association mondiale des Guides et des Éclaireuses invite toutes les personnes dans le monde à contribuer à créer “Le monde que nous voulons pour les filles”.

Plusieurs personnes de plus de 50 pays ont créé un dessin, un texte, une vidéo, une photo et ont ensuite partagé leur vision du monde qu’elles veulent pour les filles sur le blog de l’AMGE.

 Des événements organisés dans plus de 30 pays ont marqué la journée,. Il s’agissait notamment de tables rondes sur les droits de l’homme au Rwanda, de marches en faveur de l’autonomisation des filles au Zimbabwe, du lancement d’un nouveau programme de plaidoyer pour les filles en Australie, de discussions sur l’élimination de la violence entre des jeunes femmes de Madagascar et ONU Femmes sur l’espace mondial de prédilection Google.

Grâce à notre enquête mondiale, nous savons à présent que plus de 50 pour cent des filles estiment que là où elles vivent, c’est quelquefois, souvent ou régulièrement difficile d’être une fille. Nous avons également appris que près de 45 pour cent des personnes pensent qu’il est plus difficile pour les filles que pour les garçons de réaliser pleinement son potentiel.

Girls celebrating 

C’était un bon début. Mais, le 11 octobre 2012 n’est qu’une date de départ. Nous voulons inciter les gouvernements, les institutions, les entreprises, les ONG et les individus à entreprendre des actions durant les 365 jours qui séparent chaque Journée internationale des filles.

Parce qu’il faudra plus qu’un jour pour créer le monde que nous voulons pour les filles.

Voilà pourquoi le 11 décembre 2012, deux mois après l’inauguration de la JIF, l’Association mondiale des Guides et des Éclaireuses a publié les résultats de son enquête sur la JIF et a lancé son Appel à l’Action pour la Journée internationale des filles 2012 (JIF).

La vision d’un monde parfait

À travers son blog JIF, son enquête et ses événements mondiaux, l’Association mondiale des Guides et des Éclaireuses contribue à dépeindre le monde que vous voulez pour les filles.

L’artiste renommée Cristina Guitian s’est inspirée du blog collaboratif ‘ Le Monde que nous voulons pour les filles’ dont elle a extrait les images, les paroles et les idées exprimées par les filles et les personnes du monde entier pour les transposer dans une illustration qui façonne la vision du monde que nous voulons pour nos filles.

Vous pouvez utiliser ces illustrations pour vous aider à susciter l’action et à promouvoir vos actions. Téléchargez-les à présent.

Vous pouvez vous servir également de notre publication « Appel à l’Action »  pour enclencher ala dynamique – elle contient les résultats et l’analyse des activités et de l’enquête sur la JIF de l’Association mondiale, y compris des indications sur les questions qui touchent le plus les filles et les solutions qu’elles veulent cibler en priorité.

L’Association mondiale invite les 10 millions de Guides et d’Éclaireuses de 145 pays, les amis, les partenaires, les gouvernements, les entreprises et les populations de tous horizons, à nous aider à créer le monde que nous voulons pour les filles.

Écoutez les filles lorsqu’elles évoquent ce qui ne va pas aujourd’hui. Comprenez ce qu’elles considèrent comme des obstacles qui les empêchent de réaliser pleinement leur potentiel.  Ensuite, agissez avec elles et pour elles.

D’ici le 11 octobre 2013, nous voulons voir un million d’actions prises pour contribuer à créer le monde que nous voulons pour les filles.

Ajoutez vos actions à notre blog d’activités ou envoyez-les à idg@wagggs.org

Nous voulons que cet appel à l’action incite une communauté à collaborer à la création du monde que nous voulons pour les filles. Où nous employons toutes nos forces pour surmonter nos défis. Où nous identifions ce que les filles veulent et ce qui leur permet de l’obtenir.

Un an. Un million d’actions. Un monde que nous voulons pour les filles.

Commençons dès aujourd’hui. Parce qu’imaginer un monde parfait pour les filles ne suffit pas. Nous devons maintenant faire en sorte que ce monde devienne une réalité.