6e Journée

COp 16  - Delegats singing the climate action songAujourd’hui, l’AMGE a organisé un événement parallèle au complexe de Cancun Messe à la COP 16. Nous avons tout d’abord entamé notre chant sur le climat pour captiver l’attention des personnes réunies dans le centre. Devant un large public, nous avons exposé les raisons qui motivent la présence de l’AMGE à la COP. Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas encore, l’AMGE joue un rôle important en représentant la voix de femmes du monde entier – et particulièrement, la voix de nos 10 millions de membres dans 145 pays. Les femmes sont touchées par les changements climatiques et leur situation doit être prise en compte dans le cadre de la CCNUCC. En outre, nous cherchons à sensibiliser l’opinion sur l’importance de l’éducation non formelle. Les guides et les éclaireuses du monde entier participent à des programmes d’éducation non formelle qui leur permettent de gagner des insignes, de réaliser des jeux didactiques et d’approfondir leur connaissance du monde naturel. C’est ce à quoi nous nous sommes attachées à démontrer durant cet événement parallèle.

Nous avons organisé un jeu avec 15 participants. Autour d’un grand cercle, chacun s’est positionné avec une feuille de papier à ses pieds. Sur chaque feuille, on avait inscrit quelque chose concernant le changement climatique, variant des problèmes liés au changement climatique en début du cercle (par ex: trop d’émissions de CO2), à des solutions individuelles vers le milieu du cercle (par ex: rouler en vélo), et puis à des solutions internationales à la fin du cercle (par ex: “scellons l’accord” à la COP). Pour chacun de ces problèmes ou solutions, une action était proposée. Ainsi, pour jouer à ce jeu, une personne devait accomplir son action et ensuite l’action de quelqu’un d’autre; puis à son tour, celle-ci réalisait son action et l’action de quelqu’un d’autre et ainsi de suite. Si la transition ne s’opérait pas assez rapidement, la personne ayant mal exécuté les actions devait revenir vers la case départ (“trop d’émissions de CO2”) et les personnes formant le cercle se déplaçaient alors d’un cran. À la fin du jeu, la personne occupant la position près de “scellons l’accord” gagnait la partie.

A l’issue du jeu, nous avons distribué des feuilles vertes à tous les participants et aux observateurs. Sur ces feuilles, ils ont pu inscrire une action à réaliser pour contribuer à lutter contre les changements climatiques. Au final, nous aimerions reconstituer l’arbre de la COP 16. Pour le moment, on peut lire sur certaines feuilles, “étudier et connaître votre monde”, manger des légumes saisonniers produits localement”, et “envoyer des courriers aux journaux et aux politiciens”.

Megan Van Buskirk, déléguée canadienne de l’AMGE

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter en utilisant le formulaire ci-après.

La parole est à vous

Si vous avez quelque chose à dire, merci d’afficher un commentaire. Veuillez faire preuve de considération pour les autres et évitez d’afficher des remarques insultantes ou hors sujet. Toute remarque considérée inappropriée sera supprimée. Le code HTML sera ôté des commentaires, mais les sauts de ligne seront conservés.

Type the characters you see in the image above