1er Jour

Mes impressions de la COY 6 jusqu'à maintenant...

COP 16 - Day 1La 6e Conférence de la jeunesse (COY 6) s’est avérée être une très bonne expérience jusqu’à maintenant. La COY 6 a eu lieu à l’Universidad del Caribe à Cancun, au Mexique et les jeunes du monde entier ont pu y participer GRATUITEMENT et en profiter pour s’unir et dialoguer ! Je n’avais qu’une vague idée de ce que serait la conférence outre le fait qu’il y aurait de nombreux jeunes délégués en provenance du monde entier. Je ne savais pas non plus combien de jeunes s’y réuniraient, ou quelle forme prendrait l’événement. Je peux témoigner que la COY 6 nous a offert une plateforme de rencontre sécuritaire et accueillante, permettant aux jeunes de se rassembler et de discuter de manière informelle pour parler de ce qui les passionne: les changements climatiques.

L’énergie positive était au rendez-vous ! C’est par une belle journée avec des températures de 25°C que la COY 6 a débuté le vendredi 26 novembre. On nous a retracé l’historique de la COY 6 (la première conférence ayant eu lieu à Montréal, Canada en 2005). Puis, nous avons eu l’opportunité de choisir parmi une variété d’ateliers et de séminaires traitant de sujets variés allant de la “CCNUCC pour débutants” à “Comment communiquer sur les changements climatiques”, et tout ce qui se trouve entre. J’ai choisi de participer à la “CCNUCC pour débutants” car bien qu’ayant des connaissances en climatologie, je ne suis pas aussi bien informée en matière de politiques sur la question. Ce fut très intéressant d’en apprendre plus sur tous les acronymes et les dates associés à la CCNUCC et au Protocole de Kyoto. Depuis, nous avons eu des réunions de “groupe de travail” (médias, actions et politiques) et nous avons rencontré des représentants de diverses ONG.

Nous avons aussi participé à d’autres ateliers, comme “les filles, les jeunes femmes et les changements climatiques” (un atelier animé par l’AMGE). Tous les ateliers et les séminaires ont été formidables et j’ai été très impressionnée par le niveau d’engagement et la motivation des participants. Hier encore, je n’avais aucune idée de l’envergure du mouvement de la jeunesse sur la question climatique. Finalement l’appel est lancé au monde entier : préparez-vous à entendre la VOIX de la jeunesse qui s’exprime et qui va faire BEAUCOUP DE BRUIT à la COP 16. Nous allons faire entendre notre voix.

Megan Van Buskirk, jeune déléguée canadienne de l’AMGE

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter en utilisant le formulaire ci-après.

La parole est à vous

Si vous avez quelque chose à dire, merci d’afficher un commentaire. Veuillez faire preuve de considération pour les autres et évitez d’afficher des remarques insultantes ou hors sujet. Toute remarque considérée inappropriée sera supprimée. Le code HTML sera ôté des commentaires, mais les sauts de ligne seront conservés.

Type the characters you see in the image above