Mercredi 16 décembre

C’est aujourd’hui notre dernière journée au Bella Center bien que notre séjour à Copenhague ne s’achève pas avant samedi. Les membres de la société civile ont vu leur accès au centre limité, car la capacité d’accueil du centre pour les 40.000 personnes ayant reçu une accréditation est vraiment insuffisante. Face à ces difficultés, un grand nombre d’ONG ont exprimé leur grande frustration.

Aujourd’hui, l’action fut au rendez-vous au Bella Center. Dans la matinée, de nombreux militants ont tenté de pénétrer dans le Bella Center sans autorisation et la police a dû recourir à la force et à des jets de gaz lacrymogène pour les maîtriser. Il y a eu de nombreuses arrestations. Dans l’enceinte du centre, seul résonnait le bruit des hélicoptères et des sirènes, mais l’action se déroulait aussi à l’intérieur du centre. Lors d’une séance plénière, deux militants ont interrompu un discours en s’imposant sur le podium et les forces de sécurité ont dû intervenir pour les faire sortir. Plus tard encore, un ‘sit-in’ fut organisé par un groupe de jeunes dans l’un des principaux couloirs et ils en furent aussitôt expulsés.

Notre conférence de presse a eu lieu aujourd’hui à la base de Green Peace pour la protection du climat. Il s’agit d’un globe géant placé à l’extérieur du Centre, et qui offre un espace suffisant pour y mener des activités variés.

Les quelques personnes qui ont répondu présentes ont eu le plaisir de rencontrer Eduardo Martiniz de la Fondation UPS qui apporte son soutien financier à l’AMGE. En compagnie d’un représentant de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation), ils ont écouté avec attention les témoignages rapportés par Gabi de Hongrie et Luiza du Brésil sur les projets environnementaux réalisés par les guides dans leurs pays.

Plus tard dans l’après-midi, ce fut l’heure de notre première vraie AMGE-Action. Nous avons chanté une chanson intitulée “1 seule voix” dont les paroles inspirées correspondaient bien avec l’esprit de la conférence sur le climat. Nous avons ainsi voulu symboliser notre action en tant qu’association forte de 10 millions de guides dans le monde entier, et ensemble, nous nous exprimons d’une seule voix: “Nous pouvons sauver le monde!”

C’est par une belle bataille de boules de neige que nous avons conclu notre journée à l’extérieur. La neige était tombée pendant toute la soirée et pour les membres de la délégation qui n’avaient jamais connu la neige avant, ce fut une expérience presque aussi excitante que la COP 15. Ainsi, Petina, originaire d’Australie a déclaré: “Oh! N’avez-vous pas l’impression de faire partie d’un film, comme sur un tournage? C’est absolument fantastique!”

Rédaction : Rima, Mirna, Nanees, Ostara et Julie