Biographies des Déléguées

Apprenez à connaître les déléguées de l'AMGE présents et l'appui de la 58ème session de la Commission des Nations Unies sur la condition de la femme.

 

Mon nom est Petra et je fais partie de l’AssociationPetra from Slovenia catholique slovène des Guides et Scouts depuis 22 ans. Au début, j'étais une cheftaine de louveteaux et de jeannettes et ensuite je suis passée au niveau européen en tant que bénévole dans le bureau de l'AMGE Europe. Ce qui m'a donné envie de faire du bénévolat à l'AMGE pour une plus longue période, et partager les connaissances acquises avec d’autres, donc j'ai sollicité un poste à Notre chalet et j’y suis restée pendant 3 mois en tant qu’assistante à Notre Chalet. Une de mes réalisations dans le Guidisme a été d’être choisie comme ambassadrice post-2015 et dans ce rôle, j’essaye de familiariser les Slovènes avec le sujet des OMD et sur la façon de fixer des objectifs appropriés pour l’après 2015.

Je voulais assister à la CCF afin de voir les progrès sur l'égalité des sexes et l'avancement des femmes dans la plupart des pays du monde. Ma motivation est aussi celle de l'action et du désir pour un autre challenge - j'ai déjà beaucoup parlé et exploré sur le sujet et j’aimerais maintenant agir et être défiée d’une nouvelle façon! Je considère cela comme ma mission, où je pourrais partager et explorer ma passion pour les OMD et les questions de genre plus en profondeur. Je suis particulièrement intéressée par les lacunes dans l'éducation parce que j'ai terminé ma maîtrise en sciences de l'éducation et que je travaille professionnellement dans le domaine de l'apprentissage et du développement.

Bien que la situation des femmes en Slovénie se soit améliorée au cours des 10 dernières années, la femme a toujours été une mère et une femme au foyer, donc il est difficile de changer cette perception.

On m'a demandé d'écrire ce que serait ma superpuissance. Je ne crois pas ou ne souhaite pas une superpuissance dans le sens d’avoir une "vision nocturne", de voler ou d’être invisible parce que je sais que chaque fille et femme a déjà une superpuissance en elle-même pour créer un changement dans sa communauté et dans le monde si elle a la possibilité de le faire.

Petra, Slovenie – Déléguée pour la jeunesse (Politique)

 


Mon nom est Joy Hraoui, de Beyrouth - Liban. Je suis ingénieur dans l’alimentaire et la santé, spécialisée dans le marketing, la communication et la vente et je travaille en tant que chef de projet dans une entreprise de marketing et de publicité. J'ai été impliquée dans le guidisme depuis l'âge de neuf ans et je suis actuellement Joy from Lebanonl'assistante du commissaire en chef de la JEM (Jeune en marche). Nous travaillons avec la jeune fille de 17 - 21 ans, et j'ai été sélectionnée pour rejoindre la 58ème Commission sur la condition de la femme à New York 2014.

Malheureusement, le Liban a un environnement politique instable qui entraîne un effet négatif sur la situation sociale. Comme la fracture confessionnelle entre les gens s’est approfondie, il est devenu plus difficile pour eux de se prendre par la main et d’appeler à l'amélioration de la situation des droits de l'homme. En ce qui concerne les problèmes des femmes, la loi libanaise ne permet pas aux femmes mariées à des étrangers de transmettre leur nationalité à leurs maris ou enfants.

Cela crée beaucoup de problèmes, car ils sont considérés comme des étrangers et donc privés de l'accès aux services publics tels que les écoles et les hôpitaux, sans oublier les complications des procédures de mariage ou l'obtention des permis de travail. Les femmes au Liban peuvent aussi faire face à un niveau élevé de discrimination inclus explicitement et implicitement dans les lois relatives au statut personnel. Tous ces facteurs entravent la participation des femmes dans la prise de décision, et les soumettent à la violence, sans aucune protection juridique particulière.

Grâce à la CCF je veux voir des changements, qui peuvent aider à transformer la vie des femmes et des filles. En étant un membre actif dans l’Association Libanaise des Guides, je me sens plus responsable envers les membres ainsi qu’envers les jeunes femmes et les filles de mon pays. Cela me motive également de faire partie d'une conférence où je peux partager mes idées, apprendre et être inspirée par d'autres.

Joy, Liban – Déléguée pour la jeunesse (Communications)

 


Mon nom est Hannah Bauer et je suis un membre actif des Scouts et Guides de Suède. J'ai déjà assisté à un événement de l'AMGE au Rwanda sur la campagne Stop à la violence.

La CCF est une occasion unique de faire entendre nos voix - voix des plus fortes ONG préconisant pour les filles dans le monde. La CCF est également un événement majeur pour les femmes des Nations Unies afinHannah from Sweden d'améliorer leur travail politique pour une autre année à venir. Etre impliquée dans ONU-Femmes au niveau national en Suède (membre du conseil) et l'AMGE signifie que je peux profiter de deux mondes et être capable de contribuer avec mes compétences et mon expertise à quelque chose qui est très proche de mon cœur. Je suis inspirée par les filles et les jeunes femmes au sein de notre mouvement et j’apprécie grandement l'occasion de montrer le travail que nous faisons aux décideurs du monde.

En général, la Suède a beaucoup progressé en termes d'égalité des sexes mais nous luttons encore pour maintenir l'évolution vers une société avec  des droits pour tous, en particulier sur le plan de la politique. Le plafond de verre laisse les femmes se rapprocher, mais ne leur accorde jamais un accès complet.

Je travaille actuellement comme responsable des relations publiques de la ville de Lund et mes études universitaires incluaient un diplôme en communication multilingue et en gestion de la communication en mettant l'accent sur ​​les RP et les affaires publiques.

Je suis une personne très ouverte, mais j’ai un talent caché, c'est que je l'ai lu Harry Potter en latin et que j’aimerais courir un marathon. Je pense que ce qui est important de savoir sur moi est cependant mon dévouement et mon engagement au travail sur les droits des filles et des femmes et les relations internationales, ma passion pour les langues, et ma curiosité pour les nouvelles parties du monde.

Hannah, Suède – Déléguée pour la jeunesse (Politique)

 


Mon nom est Rachael Hewton de Nouvelle-Zélande. Je suis leader dans le Guidisme en Nouvelle-Zélande, tout en travaillant comme pharmacienne. Toujours dans le Rachael from New ZealandGuidisme, je suis une dirigeante du soutien de la Région en ce qui concerne le plaidoyer, encourageant les leaders à obtenir que leurs filles soient formées au plaidoyer, et s’y impliquent.

Je participe en tant que déléguée à distance à la CCF58. Je voulais être impliquée parce que la CCF aborde des questions qui ont une incidence sur les femmes et les filles à l'échelle mondiale ainsi que dans mon propre pays, et je pense qu'il est important que nous ayons une chance d'avoir une voix dans la discussion de nombreuses questions importantes.

En Nouvelle-Zélande, beaucoup de femmes ont la chance d'avoir la possibilité de devenir des politiciennes, des PDG de grandes entreprises et d'exceller dans les industries et les professions de leur choix. Cependant, il continue d’ exister des disparités entre les sexes sur les lieux de travail en Nouvelle-Zélande, les hommes gagnant plus que leurs homologues féminines concernant de nombreux emplois. En plus de cela, il persiste des problèmes de pauvreté, et des filles en Nouvelle-Zélande n’ont pas eu la chance de saisir les opportunités qui devraient être disponibles pour tous.

En tant que pharmacienne, j’ai la chance d'être dans une industrie où les possibilités d'emploi, la rémunération et la progression de carrière sont généralement au même niveau pour les hommes et les femmes. Cependant, en tant que pharmacienne, je rencontre des exemples où les femmes ne reçoivent pas l'égalité des chances dans l'éducation et le travail, et où les filles et les femmes souffrent en raison de la pauvreté.

Si je pouvais avoir une superpuissance, ce serait de parler couramment toutes les langues.

Rachael, Nouvelle Zélande –Déléguée à distance (Actions)

 


Mon nom est Erin Wicking et je suis une dirigeante de Guides féminines d'Australie, où je travaille avec des Guides de 5 - 8 ans adorables et magiques! En plus d'être un leader, je suis un entraîneur d’état et l'agent du développement communautaire pour les Guides Victoria. J’ai également la cErin from Australiahance d’être aussi une ambassadrice Post 2015  de l'AMGE et la coordinatrice du groupe de ressources Post 2015 de l'AMGE.

Lorsqu'on m’a demandé d'expliquer en 10 mots ou moins pourquoi je voulais assister à la CCF, j'ai dit "Parce que je mange, je dors, je respire les questions sur l’égalité des sexes et le développement!" Je crois passionnément au travail de l'AMGE et des Nations Unies et faire partie de cette délégation est vraiment un rêve devenu réalité pour moi!

L'Australie continue de relever des défis dans l’avancement de l'égalité des sexes. Les femmes font, en particulier, toujours face à des challenges importants en matière de sécurité économique, de possibilités de leadership et de vie sans violence.

Pour mon diplôme de premier cycle je me suis spécialisée dans les communications médiatiques et l’étude des indigènes australiens. J'ai étudié le développement international au niveau post-licence et j’espère compléter ma maîtrise dans ce domaine. Dans ma vie professionnelle, je travaille pour mon Organisation de Guides d’Etat à titre d'agent du développement communautaire où je me concentre sur les programmes de sensibilisation, les partenariats et l'inclusion sociale.

Si je pouvais avoir un superpouvoir, ce serait l’ « Omnilinguisme » car imaginez comme ce serait incroyable d'avoir la possibilité de parler à n'importe qui dans n'importe quelle langue et d’être automatiquement capable de comprendre l'autre!

Erin, Australie – Coordonnatrice de la délégation (Politique)